Le rêve, est-ce une thérapie gratuite ?

23 novembre 2018 | Blog

De quoi avez-vous rêvé la nuit dernière ? Si vous vous en souvenez, cela aura certainement quelque chose à voir avec les différentes émotions que vous avez vécues hier. Pas moins de 35 à 55 % des émotions que nous avons vécus pendant la journée reviennent dans nos rêves. Ce qui n’est pas sans raison…

Nos zones du cerveau reliées aux émotions sont jusqu’à 30 % plus actives pendant notre sommeil paradoxal que lorsque nous sommes éveillés. Alors que nos émotions prennent le dessus pendant le sommeil paradoxal, la concentration de noradrénaline retombe pour la première fois en 24 heures à zéro. En d’autres termes : nous n’éprouvons plus aucun stress !

L’organisme crée une situation idéale pour une remise à zéro de nos émotions : le sommeil paradoxal traite les évènements parfois difficiles que nous avons vécus au cours de la journée et assure leur traitement émotionnel avant notre réveil le lendemain matin.

Il y a donc une vérité dans le célèbre dicton : «  Le temps est le meilleur médecin ». Bien que selon le spécialiste du sommeil Matthew Walker, ce dicton pourrait être encore plus précis : le temps que nous passons dans la phase de rêve est le meilleur médecin.

Source : Why we sleep – Matthew Walker