La Fièvre Rouge frappe le journaliste belge, et résulte en Matrasgate

1 juin 2018 | Blog | Diables Rouges

23 sommiers tapissiers réglables et 23 matelas étiquetés. Au moment où Sporza est venu filmer, il n’y avait que ce nombre de matelas disponible dans notre entrepôt. Le terreau idéal pour cultiver la Fièvre Rouge chez l’un de nos journalistes spéculatifs. Qu’est-ce qu’il en a fait ? Matrasgate, son scoop du jour. Selon le journaliste, les 23 sommiers tapissier et matelas représentaient la sélection finale de l’entraineur national Martinez. Et les 5 noms qu’ils n’ont pas retrouvés sur les étiquettes signifiaient selon lui les noms des joueurs non sélectionnés. Après une soi-disant vérification chez le transporteur, sa conclusion était claire : la sélection finale était déjà connue, malgré les déclarations de l’entraineur dans la presse.

Il n’en fallait pas plus pour que le Matrasgate parcoure le pays comme un feu courant. Ce qui a résulté en de nombreuses opinions et déclarations de connaisseurs de football et d’anciens entraineurs nationaux. Tandis que personne ne s’est jamais demandé comment fonctionne réellement le système de lit d’Ergosleep® et pourquoi les étiquettes ont été apposées. Jusqu’à ce qu’au cours de la journée l’URBSFA, LS Bedding, Peter Vandenbempt ainsi que l’entraineur national Martinez ont formellement confirmé : Matrasgate est une fable. La sélection n’est pas encore connue et l’étiquetage des matelas et des sommiers tapissier qui ont été filmés n’a rien à voir avec la sélection finale. Fake news, cela existe donc aussi en Belgique.