Le lit conjugal de Willem Elsschot dans le showroom à Maldegem.

Le 28 octobre 2010, LS Bedding a remporté les enchères sur le lit de l’écrivain Willem Elsschot. Ils peuvent ainsi montrer dans leur showroom de Maldegem une partie de notre ‘héritage littéraire’. Le montant a été versé à Bednet, une initiative active dans l’accès à l’instruction pour les enfants qui souffrent d’une maladie de longue durée.

willem-elsschot-1

Durant les enchères de la station radio Klara, Mon Bernaerts, le commissaire-priseur, n’a pas dû dépenser beaucoup d’énergie pour faire monter ces enchères. En effet, la salle était pleine de fans d’Elsschot, qui avaient tous une bonne raison pour acquérir le fameux lit dans lequel l’écrivain a dormi pendant quarante ans, et qui figure dans ses livres (e.a. Kaas). Pas mal de stations radios avaient par ailleurs fait la promotion du fameux lit. Willem Dolphyn, petit-fils d’Elsschot, a également délivré un certificat d’authenticité, et a, à cette occasion, précisé que l’écrivain dormait du côté droit, “le côté de la porte”. Mon Bernaerts, le commissaire-priseur, rapporta également que le lit en chêne naturel madré de chez Cartier était de facture malinoise et datait probablement du début du Xxe siècle.

Le lit a reçu la place qu’il mérite dans le showroom de LS Bedding à Maldegem.

willem-elsschot-2

willem-elsschot-3

willem-elsschot-4

Oeps! Je browser lijkt verouderd te zijn. Hierdoor wordt deze website niet optimaal weergegeven. Installeer de laatste versie van je favoriete browser om deze website optimaal te gebruiken.